Médecin de santé publique | Santé Recrut

Métiers

Médecin de santé publique

Conseils candidats | 13/04/2017 - Retrouvez les fiches métiers

Considérée comme l’une des plus difficiles spécialité à obtenir dans les pays anglo-saxons, la Santé Publique reste encore peut valorisée en France car encore trop méconnue. Pourtant les médecins spécialistes de santé publique voient de nombreuses portent s’ouvrir dans de nombreux secteurs de la santé aussi bien au sein des administrations, des établissements de soins, des agences de conseil ou encore dans l’industrie pharmaceutique…En 2015, on en recensait 1 700 en France dont 60% de femmes et 31 en exercice libéral ou mixte (source DRESS-INSEE).

Le métier : le médecin de santé publique ne s’occupe pas d’un patient mais d’une population. Il contribue à promouvoir la santé sous de multiples formes comme l’amélioration des connaissances médicales et des pratiques, la prévention, la prise en charge globale des questions de santé à la fois côté patients et soignants, l’organisation des soins au sein des populations.

 

Description du poste : avec des postes si différents et au regard du faible nombre des effectifs, le médecin de santé publique occupe le plus souvent des missions à responsabilité placées sous la direction générale de la structure qui l’emploie. Les médecins inspecteurs de santé publique sont des fonctionnaires qui relèvent d’un ministère (pas seulement de celui de la Santé). Les autres médecins peuvent exercer sous différents statuts en fonction de leur affectation.

 

Mission : on ne peut pas parler d’une mission mais de plusieurs missions car ils interviennent de façon transversale avec les acteurs de santé sur une population ou une thématique de santé. Ce sont des gestionnaires de projets qui sont les chefs d’orchestre d’équipes pluridisciplinaires composées de spécialistes des statistiques, de sociologie, d’économie, d’épidémiologie, de recherche clinique, d’affaires réglementaires ou encore éducation thérapeutique…Leur champ d’activité est particulièrement vaste et leur double spécialisation dans une des disciplines précitées est très prisée.

 

Acquis nécessaires : internat de médecine puis DES de Santé Publique (Master 1 puis Master 2). Le collège de liaison des internes en santé publique détaille particulièrement bien sur son site www.devenirmsp.fr le parcours à suivre.

 

Prétentions : salaire d’embauche moyen d’un débutant : 3 000 euros brut mensuels mais là encore tout dépend du secteur public ou privé d’activité.

 

Évolution : si l’on pense avant tout à des débuts de carrière dans les administrations publiques,  les agences régionales de santé ou les agences nationales, les ONG et organismes internationaux ; de nombreuses perspectives dévolution de carrière et de reconversion sont offertes au sein des laboratoires pharmaceutiques, dans la gestion hospitalière, les réseaux de soins, les cliniques privées et de plus en plus dans les sociétés d’assurance…

 

Source : Anne-Marie DE RUBIANA

Les autres articles du dossier